1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,40/5 sur 5 votes)
Loading ... Loading ...

Les 8 clés d’un oral réussi

Les 8 clés d’un oral réussi

Bonjour à tous,

Il y a quelques jours, j’animais une conférence. Je me suis amusé comme un enfant, j’adore l’énergie qui ressort d’un groupe enthousiaste et satisfait de sa conférence.

Alors que j’en discutais avec une copine, elle saisit l’occasion pour me demander des conseils, sur comment réussir un oral qui allait avoir lieu dans deux jours. Je lui ai donc présenté un outil simple et efficace en 8 points pour faire un bon exposé.

Voici son témoignage :

Introduction

un outil de prise de parole en public simple et efficace

Je vais vous présenter un outil de prise de parole en public qui fait toute la différence.

A travers cet article, mon objectif est :

  • de partager avec vous un outil simple et efficace pour réussir sa prestation
  • de vous donner 8 clés sur comment faire une prise de parole à toute épreuve

Avez-vous déjà stressé avant ou pendant une situation de prise de parole ?

Je suppose que oui, à qui ça n’est pas déjà arrivé ? Même les plus grands orateurs ressentent toujours du stress; seulement, ils ont appris à l’utiliser; c’est devenu une sorte d’adrénaline. Prenons l’exemple des sauts en parachute : Si vous faites partie de la majorité de la population (moi y compris) cela peut vous angoisser ; les passionnés, eux, raffolent de ce stress.

de mollusque à orateur

Je n’ai pas toujours possédé cette capacité à réussir mes oraux, exposés, conférences … Non ; je dirais même que c’était tout l’inverse ; une angoisse terrible me prenait avant chaque prise de parole, et pendant c’était pire ; je ressentais un stress intense...Vous savez, cette boule dans le ventre qui se forme alors que la respiration devient difficile.

pire encore : Aller à l’oral me rendait amnésique

Et comme si cela ne suffisait pas, je devenais amnésique. Oui ; tout ce que j’avais toujours maîtrisé disparaissait subitement ; j’étais rendu à l’état d’homo erectus découvrant la parole, les mots ne me venaient pas, c’était terrible.

Je retournais donc à ma place, et tout me revenait, mais c’était comme toujours trop tard. Enfin, je m’en voulais et cela recommençait sans cesse.

je prends du plaisir à l’oral, je réussis mes conférences, le secret ?

MAIS cela a changé, je prends du plaisir à l’oral, je réussis mes conférences; je voudrais donc vous donner mon secret.

En réalité, je vais être honnête ; ce n’est pas mon secret, c’est le secret que maîtrisent bon nombre des meilleurs orateurs de notre planète.

A 18 ans, mollusque de l’oral, j’étais déspéré désespéré ; je me suis mis donc à lire plusieurs livres; je me suis mis à observer, à analyser toutes personnes disposant d’une certaine éloquence. Au fil du temps j’ai progressé, je suis devenu plus à l’aise; mais mes introductions étaient encore quelque peu chaotiques…

La découverte d’une méthode

C’est alors que j’ai découvert une méthode qui portait le nom de SOPADERM. Cet acronyme a changé ma vie, et surtout mes oraux ; C’est pourquoi je vous le présente aujourd’hui.

Rendons à César ce qui est à César : C’est un ami, Fabien Rodhain, Coach (Expert dans l’accompagnement), et Ecrivain de plusieurs livres qui me l’a présenté.

« Et si j’y croyais ? » est écrit sous forme de roman, et est un livre étonnant pour une découverte du développement personnel.
http://www.fabienrodhain.com/

Le Concept

Qu’est ce que cet étrange SOPADERM ?

Le SOPADERM est un acronyme qui permet de se rappeler 8 clés d’une introduction réussie.

Pourquoi 80% des lecteurs ne passent pas la 10ème page d’un livre?
A quoi sert une bande annonce ?

La réponse à ces deux question se résume à :

« Soit sage à l’école, c’est ton premier jour d’école, et c’est la première image qui compte. »

Votre maman avait raison, et pour un oral c’est identique; la puissance de votre introduction fera la qualité de votre prestation. (J’aime bien cette phrase J )

Pourquoi il est important de réussir une introduction ?

Parce que c’est au début que nous ressentons tout le stress, et que si vous vous détendez dans les premiers instants, alors le reste deviendra fluide comme une mécanique bien huilée.
Parce que votre auditoire est sans pitié, lors les 2 premières minutes, il déterminera si vous êtes une personne intéressante.

Ainsi, si vous possédez un processus clair, simple et percutant, vous aurez non seulement un fil conducteur (la pilule déstressante), mais en plus, votre discours fera office d’aimant pour les plus endormis.

Vous serez détendu et confiant.

Commençons …

Les 8 lettres du SOPADERM en court

Sujet : Le sujet c’est une phrase courte, facile à comprendre.

Objectif : Vous présentez ce pour quoi vous êtes là. Que souhaitez vous leur apporter ? Avec quoi repartent-ils ?

Participants : l’idée est ici d’interpeller votre auditoire, d’attirer leur attention. Pour cela, rien de tel qu’une bonne question.

Animateur : Vous leur présentez un sujet, en quoi êtes-vous légitime ? Qu’est ce qui vous amène à leur parler de cela ?

Durée : Dans une société de réunionite, annoncer la durée de votre prestation et respecter sera non seulement très apprécié mais fait également PRO

Energie : qui a-t-il de plus ennuyant qu’écouter une personne endormie ? ENFLAMMEZ-LES, vous êtes convaincu par votre sujet, il faut que ça se sente.

Rapport : Votre oral s’inscrit dans l’avenir : quelle trace laissez-vous ? Que leur laissez-vous ?

Moyen : Comment allez-vous vous y prendre, qu’allez vous utiliser ? Comment votre discours va-t-il être articulé ?

Réunionite désigne le fait d’organiser de trop nombreuses réunions, causant ainsi une perte d’efficacité, car prenant sur le temps de travail effectif des personnes.Wikipedia

Les 8 lettres du SOPADERM en details

Reprenons chaque point avec plus d’explications et de détails.

Sujet :

L’objectif du sujet est qu’en une phrase, votre public sache ce vous allez lui dévoiler. Le sujet doit être une phrase courte, dont (dont le thème est immédiatement compréhensible ?)

Exemple :
« Bonjour à tous, aujourd’hui, je viens vous parler de la pollution des côtes maritimes. »

Comme toujours, une pointe d’humour peut être efficace ; veillez cependant à être accessible.

Objectif :

A travers votre objectif, chaque personne doit pouvoir déterminer avec quoi elle va repartir. Ainsi, demandez-vous : « Si j’étais dans le public, qu’est qui, en une phrase, me donnera envie d’écouter la conférence ?Qu’est ce que je pourrais avoir peur de perdre …. => En n’y allant pas ? Ou quoi ? Perdre comment ?

On y reviendra dans un autre article, mais toutes nos décisions, tous nos choix sont issus de l’un ou l’autre de ces fonctionnements :

  • La recherche de plaisir
  • La peur de l’échec

Exemple :
« Mon objectif est de vous sensibiliser à …. »
« Mon objectif est de vous donner 8 clés pour réussir un oral … »

Soyez concis et clair.

Participants :

Le meilleur moyen d’obtenir l’attention d’une personne, c’est de lui poser une question. Vous l’obligez ainsi à se concentrer sur vous et vous faites participer votre public).

Non seulement, votre public n’est plus passif, mais il est acteur de votre conférence.

Pour ce point, vous posez une question fermée. L’avantage d’une question fermée, c’est que peu importe l’issue de leur réponse, ils participent.

Exemple :
« Qui parmi vous a déjà vu le film Inception ? » Astuce : levez la main en même temps, vous leur indiquez comment ils doivent répondre, et vous influencez leur participation.

Animateur :

Il est important que votre auditoire sache qui il s’apprête à écouter. Ici, vous devez répondre aux questions : Qui suis-je ? Pourquoi ce sujet ?
Pourquoi cette conférence ?

Vous êtes face à eux, ils donnent de leur temps pour vous. Racontez leur une histoire, une anecdote pour répondre à la question «Pourquoi suis je ici ?

Exemple : « Il y a deux ans, j’étais sous le soleil, au bord de la méditerranée. Je sirotais un délicieux cocktail, un mojito, vous savez du rhum, du citron ; c’était magique .. C’est là que j’ai vu … J’ai vu une mouette couverte de pétrole.
J’ai réalisé qu’il y avait un vrai problème ; j’étais alors comme certains d’entre vous,
je n’y connaissais rien. Depuis, je me suis documenté, j’ai rencontré des experts et j’ai découvert des gestes simples qui peuvent … qui peuvent faire toute la différence.

C’est pourquoi je souhaite dès à présent vous partager le fruit de mon expérience. » Usez sans limite du suspense, imitez le fonctionnement des séries américaines.

Durée :

Qui n’a pas connu ce genre de moment, où plusieurs conférenciers/orateurs se suivent pour présenter un sujet, c’est alors que chacun dépasse le temps qui lui est imparti.

Comment vous sentiriez vous ?
C’est désagréable, n’est ce pas, lorsqu’ un emploi du temps n’est pas respecté.

Ne soyez pas l’origine de cela, au contraire : Soyez PRO.
Vous annoncez combien de temps vous allez être là et vous respectez ce temps.

Exemple :
« La conférence durera 2h30. »

Energie :

C’est un rappel, l’introduction ayant un impact fort pour votre présentation. Pensez à regarder votre auditoire, parlez de façon énergique, variez le volume de votre voix.
N’hésitez pas à vous déplacer.

Rapport :

Vous êtes un PRO, et un pro sait que ces conseils s’inscrivent dans l’avenir. Vous leur dites ce qu’ils auront à l’issue de la conférence.
Dans l’objectif vous leur avez dit avec quoi il allait repartir en termes de contenu, dites leurs comment cela va se matérialiser.

Exemple :
« A l’issue de la conférence, je mettrai en ligne un résumé sur le site www.lereseumedemaconference.fr. »

Moyen :

Comment allez vous vous y prendre, qu’allez-vous utiliser ? Comment votre discours va-t-il être articulé ?
Allez-vous utiliser un paperboard ? Plutôt un tableau ? Allez vous distribuer un carnet ? Allez vous faire intervenir quelqu’un ?

Vous arrivez au dernier point de la méthode ; c’est le moment de faire une transition et de commencer votre développement.
C’est le moment opportun pour annoncer le plan et démarrer.

Exemple :
« J’utiliserai principalement le paperboard pour vous schématiser les concepts importants ; je marquerai sur cette partie du tableau les sites webs que je citerai »

On me pose souvent la question si il est important de suivre de façon rigide les 8 points. Il est possible d’intervertir certains points, le sopaderm sert de colonne vertébrale à votre introduction.

Une fois les 8 points en tête, vous serez capable d’improviser sur n’importe quel domaine.

Voilà la présentation détaillée terminée.

Comme le dit Will Smith dans 7 Vies :

« Dites-leur ce que vous allez leur dire, dites-le leur, dites-leur ce que vous leur avez dit ! »

Je vous propose pour faire office de synthèse…

L’illustration

Un exemple d’application

Sujet

« Le jus d’orange » : marquer au tableau

Aujourd’hui je vais vous parler des différents jus d’orange et de leurs apports.

Objectif

« Mon objectif est premièrement de vous sensibiliser sur l’apport en vitamine C des différents jus d’oranges du marché et deuxièmement que vous repartiez avec 6 choses à connaître pour choisir correctement son jus d’orange »

Participants

Qui parmis vous a déjà bus un vrai jus d’orange pressé ?

« D’accord et sentez vous une différence ? »

Qui parmis vous fais de la course à pied ?

Animateur

Il y a deux ans, j’étais moi aussi un sportif régulier, je faisais mon petit tour de parc régulièrement, je dois dire que j’aimais ça, que je me sentais beaucoup mieux après.
Avant chaque footing j’avais pour habitude de prendre un grand verre de jus d’orange. Mais voilà un jour j’ai commencé à ressentir beaucoup de fatigue, puis ça s’empirait. J’ai consulté un médecin …

Mon diagnostique ? Un manque de vitamine C (Moi buveur inconditionnelle du jus orange)

En réalité je buvais peut être un jus d’orange mais certainement pas le bon, depuis j’ai étudié, Aujourd’hui je voudrais vous éviter de faire la même érreur que moi ..

PS : Tout est inventé :D

Durée

C’est pourquoi au cours des 2 prochaines heures je vais vous présenter dans un premier temps : « Pourquoi les jus sont ils si différents ? » et dans un deuxième temps, une phase d’expérimentation

Energie

Je mets le paquet

Rapport

je vous distribuerai un prospectus avec une synthèse des points clés pour bien choisir

Moyen

Enfin je vais utiliser un rétroprojecteur pour vous montrer en image …

Dans la semaine qui suit, je vais vous faire une petite vidéo.

Accéder à ces 3 vidéos GRATUITES !

Recevez immédiatement

  • Identifiez votre vision (vidéo 1)
  • + 11 clés des réussites exceptionnelles (vidéo 2)
  • + Boostez votre confiance en vous (vidéo 3)
bonus video gagnant
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,40/5 sur 5 votes)
Loading ... Loading ...

Laissez un commentaire Facebook

Déja 8 Commentaires, Laisser un commentaire (Blog en DoFollow)

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article

Déja 8 Commentaires

  1. Fabien R

    Bonjour David,
    Bravo pour ce début ! Belle esthétique, textes percutants.
    David continue son envol, et ira probablement loin et haut…
    A bientôt,
    Fabien R.

    • David Wild

      Bonjour Fabien,

      Merci pour ce retour positif et encourageant :D.
      Et je ferai effectivement tout ce qui est possible pour aller haut et loin et aider ceux qui me côtoient et me suivent à faire de même.

      A bientôt
      David

  2. Thierry GRASSET

    Bonjour David

    en effet, un beau résumé. J’ai eu la chance d’avoir Fabien RODHAIN comme professeur et c’est lui qui m’a présenté SOPADERM. Je compte bien d’ailleurs m’en servir pour ma soutenance de MASTER qui approche… Concernant les participants (le « P »), une petite remarque: Le questionnement (fermé) me parait un EXCELLENT choix pour les impliquer; Toutefois, pour moi, l’issue de la réponse importe AUSSI. Trop souvent, j’ai eu la mauvaise sensation que le présentateur ne m’avait questionné que pour suivre sa méthode et ne se souciait absolument pas de ma réponse, donc de mon avis. Un TRES bon présentateur devra être capable AUSSI de faire montre d’empathie et d’ECOUTE vis à vis de son audience.
    Bonne chance et bravo encore pour le travail réalisé.
    Cordialement
    Thierry

    • Bonjour Thierry,

      Je suis heureux de voir que tu te utilises les outils que tu apprends ( Peu le font ) et j’aime bien répéter, que

      les connaissances sont seulement un pouvoir potentiel

      mais que c’est l’action qui transforme.

      Tu as raison, l’empathie est une clé de la prise de parole en public.
      J’explicite plus précisément ma phrase :

      Pour ce point, vous posez une question fermée. L’avantage d’une question fermée, c’est que peu importe l’issue de leur réponse, ils participent.

      Ce que je veux dire, c’est que dans le cadre de la question posée dans le P du SOPADERM, peu importe qu’ils lèvent ou non la main, le fait qu’il n’y ait que 2 réponses possibles.
      Ils ont forcément répondu (oui en levant la main, non en là laissant en bas)
      Cette citation l’illustre parfaitement : « on ne peut pas ne pas communiquer ».

      Et tu as raison d’appuyer le fait que l’empathie avec son auditoire est cruciale.

      Tu es un élève de quel école ?

      PS : L’auteur du SOPADERM est Paul Pyronnet

  3. Salut David,

    J’adore ton concept en 8 étapes pour arriver a parler en public.
    Je vais l’utiliser dans mes prochaines interventions.

    Mais comme dans toute relation, c’est le début qui est important. Par conséquent, dès notre introduction, le public devra savoir ce qu’il va en retirer de notre discours.

    « on n’a jamais une seconde chance de faire bonne impression »

    Samuel
    samuel Articles récents..Pourquoi j’ai décidé d’etre proactif !My Profile

  4. bah vraimment , c’estr des tres bon aidé pour ce qui veut présenter un vrais présentation … je vais aller faire una et bien sur que je vais aller respecter les etapes que vous avez nous donne ….

Trackbacks/Pingbacks

  1. La méthode pour "faire votre show" - [...] Attitudes Gagnantes où se trouve de nombreux conseils. Par exemple, savez-vous ce qu’est le SOPADERM ? C’est un acronyme …
  2. Les leaders ont-ils un plan B ? et Vous ? - [...] 8 clés d’un oral réussi [...]
  3. Entrevue avec David Laroche partie 6/10 | Benoit Savard - [...] il n’y a pas assez de communication. Il dit que nous devrions mettre plus de temps pour apprendre à …

Laisser un commentaire (Blog en DoFollow)

More in Art oratoire (3 of 5 articles)