1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,78/5 sur 9 votes)
Loading ... Loading ...

Comme tous les jeudis, une interview de leaders : InsideOUT

[CGN] Interview Lilou Macé – 2/3
Vivre dans l’abondance

Surtout cliquez sur Recommander :

La 2ème partie de l'interview avec Lilou Macé (Reporter, Animatrice WebTV, Blogueuse, Conférencière, Ecrivain INTERNATIONALE).

Cette vidéo est consacrée à son parcours, elle a perdu son emploi et sa vie a basculée petit à petit dans l'abondance, et cela en passant par une série d'échecs.

Lilou Macé photo

Je cite :

- 11,680,085 VIDEO VIEWS
- 1,701 VIDEOS
- 825 INTERVIEWS
- 1 LILOU

Vous y découvrirez :
- Sa philosophie
- Qui est elle ?
- Comment pense t'elle ?

Découvrez une femme pleine de vie, qui symbolise parfaitement l'état d'esprit des leaders :

Les gens se prennent au sérieux, mais ne font pas les choses sérieusement
Les leaders ne se prennent pas au sérieux mais font les choses sérieusement.

Vite, allez voir la vidéo précédente : Cliquez ici

Vite, allez voir la partie 1 : Cliquez ici

 

Transcription texte de l'interview avec Lilou Macé

David Laroche : Et du coup je vais faire la transition sur les questions que je voulais te poser : Quelle est la première chose qui t'a poussé à t'investir dans cet univers du développement personnel ?

Lilou Macé : Beaucoup d'échecs !

David Laroche : Beaucoup d'échecs.

Lilou Macé : Ouais ouais, c'est le fait de... déjà en sortant j'ai fait une école de commerce, et puis je trouvais pas de job à la fin de cette école, enfin ou du moins pas des choses qui me plaisaient, j'arrivais... c'était pas clair, mes idées étaient pas claires, je... il y avait rien qui semblait marcher, donc j'ai décidé de partir aux Etats-Unis parce que j'ai la double nationalité, donc je suis partie m'installer en Floride, je connaissais personne, et j'ai eu le même problème, et puis en plus de ça j'étais pas bien avec mes parents, pour moi c'était eux le problème c'était pas moi, donc j'étais pas mal rebelle (rires) donc j'étais parti aux Etats-Unis en 2000, à la fin de mes études, il y a à peu près 10-11 ans de ça, et là comme je ne trouvais pas non plus de job là-bas et que je... après 3 mois d'être aux Etats-Unis je retrouvais les mêmes problèmes je me suis dit "c'est pas possible, il y a quelque chose", je sens cette énergie à l'intérieur (rires), je sens qu'il y a quelque chose, pourquoi rien ne marche. Et c'est là où en fait il y a eu mon ancienne boss de Northern Network quand j'étais en Angleterre pendant mes études, qu'était américaine, qu'était là en Floride à ce moment-là, et qui m'a parlé d'un séminaire, et là j'ai fais mon premier séminaire de développement personnel parce que j'étais vraiment perdue et je me suis dis "c'est pas possible, il y a autre chose, il y a forcément autre chose, au pire des cas je trouverais peut-être un employeur là-bas", j'étais un peu, pas désespérée mais quand même, je me disais zut il y a quelque chose, j'arrivais plus à avancer. Donc là j'ai fait mon premier séminaire et là d'un seul coup je me suis rendu compte que tout ce qui était du passé faisait partie du passé et quand fait devant moi je pouvais créer ce que je voulais, que c'était vraiment... que c'était à moi de décider et que c'était important d'être authentique, de parler aux personnes autour de moi de vraiment ce que je ressentais au lieu de me cacher derrière des images ou ce que je voulais projeter aux autres sur moi, donc là d'un coup j'ai commencé à m'ouvrir et à partir de là il y a eu tellement de choses merveilleuses qui se sont passées et j'ai eu une curiosité débordante pour ce genre de sujet, commencent accéder à ce potentiel encore plus quoi ! Ca me fascinait, est-ce que d'un coup c'est... (rires) ça ressemblait absolument pas du tout à la manière dont j'avais grandi tu vois, ou l'université ou le cursus scolaire, etc. Donc là ça a commencé vraiment à me passionner, donc depuis 2000 j'arrête pas. Et je partage aussi comme tu le sais en vidéoblog mes ressentis, mes échecs, les challenges, les leçons, et en même temps je fais des interviews comme ça je partage vraiment tout le parcours et je pense que ouais, au jour d'aujourd'hui, je reçois des emails du monde entier tous les jours qui me disent que ça les encourage aussi à aller de l'avant et à continuer, donc c'est... ça me motive encore plus et après voilà je suis maintenant dans une spirale positive quoi, mais c'est vrai que j'ai du passer par des étapes difficiles de remise en question et toujours, ça s'arrête jamais en fait, c'est constamment une remise en question, et si on se remet plus en question c'est fini quoi, c'est... l'eau, une eau qui stagne pourrie. (rires)

David Laroche : En tout cas c'est vraiment excellent tout ce que tu m'as dis, j'ai noté des trucs, je voudrais revenir sur certains points. Déjà y'a une bonne nouvelle dans ton histoire, c'est que mal-être + échec veut dire qu'on peut réussir donc c'est plutôt super (rires) C'est la première chose, la deuxième que j'ai noté c'est que, au début t'étais en mode "c'est les autres" et ensuite finalement t'es passée en mode "la vie c'est moi qui décide", est-ce que t'es d'accord avec ça ?

Lilou Macé : Ouais c'est ça.

David Laroche : Alors après j'ai noté cette idée que, donc au début t'es dans l'échec, finalement tu pars aux Etats-Unis donc, bon déjà il y avait quelque chose en toi qui germait quand même pour oser changer. Mais que finalement, en appliquant les mêmes stratégies, t'avais toujours les mêmes résultats. Et donc ça allait pas mieux aux Etats-Unis, même en changeant d'environnement, ça allait toujours pas.

Lilou Macé : Ouais, exactement.

David Laroche : Et qu'ensuite tu as fais un premier séminaire et que là ça a été le déclic et il y a des choses qui se sont passées.

Lilou Macé : De mes premiers échecs il y en a eu d'autres après. (rires) Dont j'ai perdu mon job.

David Laroche : T'as fais une collection.

Lilou Macé : (rires) J'ai fait une collection d'échecs qui se sont transformés après en succès.

David Laroche : Je pars aux Etats-Unis en février donc tu vois il y a des points communs,

Lilou Macé : Oui. Non mais c'est énorme parce que quand on perd, moi c'est la vie qui je trouve m'a poussé à ça, parce que j'étais très attirée de revenir en Europe, donc j'ai accepté cette position de directrice marketing, parce que j'étais dans le marketing avant pour cette boîte à Londres, et 7 mois après j'ai perdu mon job. Bon déjà j'étais pas très à l'aise dans la position, moi j'ai toujours été entrepreneuse donc ça m'a fait bizarre d'avoir un boss, de travailler dans un groupe comme ça, en plus en Europe c'est très différent. Mais donc je me suis fait virée, enfin j'ai perdu mon job pour des raisons économiques mais aussi parce que voilà, c'était pas le job qu'il me fallait et c'était devenu un peu trop technique à mon goût, et donc en fait quand je l'ai perdu, ça m'a... c'était humiliant parce que voilà, je faisais des vidéos sur la positivité, sur comment vivre ses rêves et au final, bon il y en avait qui semblait entrain de s'écrouler quoi, et donc je savais pas du tout comment faire face à ça, faire face à ça vis-à-vis de la communauté, vis-à-vis de mes parents, vis-à-vis des amis, collègues et tout, et en fait ça a été un... c'était exactement ce qu'il me fallait pour... parce que déjà à l'époque j'avais déjà 3 millions de vues sur youtube, et je commençais à faire des vidéos, tout le monde était au courant dans la boîte que je faisais des vidéos, donc ça crée des jalousies, ça crée plein de choses, et au final il était vraiment temps que quelqu'un me... voilà, mon ancien boss me donne un coup de pied au cul, et me dise "allez, vas-y, il est temps de t'aventurer véritablement dans ce que tu es..." enfin j'étais faite pour faire des vidéos quoi ! J'étais faite pour faire (rires) tout ça, je savais pas comment ça allait se passer mais il y avait vraiment quelque chose qui me plaisait là-dedans, mais moi j'avais pas eu le courage, donc c'est pour ça que j'en ai écrit après un livre, et c'est là où j'ai expliqué, c'est là où je me suis dis "je vais appliquer la loi de l'attraction véritablement, consciemment, je vais faire tout ce que j'avais appris ces dernières années et voir comment ma réalité va changer, comment je vais attirer le job de mes rêves" et c'est à partir de là, déjà rien que le fait de faire ça dans le coup j'ai écrit mon premier livre, qui a ensuite été acheté en France donc ça m'a fait super plaisir parce que je l'avais écrit en anglais mais qu'après qu'il y ait une édition française qui l'achète ça a été un grand rêve réalisé, et ensuite j'ai fait des interviews dans le coup pour les éditions Trédaniel aussi qui est ma maison d'édition donc, après ça a été une série de choses, et je pense que, lors des interviews tu vois que je fais, y'a beaucoup de personnes qui me disent, il faut... c'est véritablement ce saut vers l'inconnu, c'est à dire qu'on sait qu'il y a quelque chose, on sait pas encore quoi, des fois c'est pas tout... la vision est pas très très claire, mais rien que le fait de commencer, de démarrer, de suivre son intuition et d'aller de l'avant et de se dire "je vais me donner les moyens de et je sais pas comment ça va se passer", la magie commence à se mettre en place après quoi, on reçoit un énorme soutien, mais ça demande du courage, de se dire "non, je sais pas comment mes revenus... je sais pas d'où mes revenus vont venir, je sais pas comment je vais me débrouiller, je sais pas comment les clients vont venir, mais je dois le faire", et il y a quelque chose de très puissant là-dedans ! C'est pas être irresponsable, c'est vraiment suivre sa voie intérieure et c'est là où véritablement, faut passer à l'action, c'est à dire c'est beau de le dire mais comme véritablement on est en face du mur et qu'il faut faire ce saut en avant dans l'inconnu, ça fait peur mais ça rapporte gros dans tous les sens du terme, je veux dire c'est puissant après ce qui se passe. Et il y a pas de regret, après on a pas de regret.

David Laroche : J'adore en fait que... je m'attendais pas à un si beau cadeau, tu vois je pense qu'il n'y a pas de hasard, il fallait que je t'interviewe maintenant et pas dans 3 mois, parce que c'est vraiment fou, parce que j'ai fait... j'ai pris la décision donc de partir aux Etats-Unis il y a 2 mois, donc de partir aux Etats-Unis en février, donc du coup ça impliquait, parce que je suis en fin d'études, ça impliquait pas mal de dérangements scolaires d'organiser ça, avec mon boulot forcément c'est loin d'être la bonne entente, et donc je me suis dis tant pis, même si mes amis me disent que je suis complètement fou, que ma famille a un peu du mal à comprendre ce que je fais, que le bureau y comprenne pas, que les études ne comprennent pas, moi je sais que c'est ça qu'il faut que je fasse, donc du coup quand tu me dis, en plus on regrette pas, enfin j'y crois mais c'est super, je... c'est un beau cadeau que tu me fais, parce que en février je suis aux Etats-Unis.

Lilou Macé : Ecoute, c'est un beau cadeau que tu te fais, et puis rien que ta réaction vis-à-vis de cette conversation, ça montre ton alignement et puis tu vas réussir, y'a pas de souci, (rires) quand tu es capable de reconnaître chez les gens quelque chose comme ce que tu viens d'exprimer là, voilà ça y est, les choses de démultiplient, t'es dans la bonne voie, tu sais reconnaître... tu sais entendre des vérités, tu... je veux dire, ça y est, c'est bon, (rires) il faut suivre son coeur, tu le suis déjà et tu continues à le suivre et ouais il faut... y'a pas besoin d'avoir... c'est à toi de savoir et souvent on attend que les autres nous confirment ça autour de nous mais non, justement, la véritable puissance c'est quand tu suis ta propre initiative et tu vas jusqu'au bout, là de toute façon c'est que des cadeaux qui t'arrivent parce que t'as suivi ce que ton intuition, t'as suivi ton coeur, qu'est-ce qu'il peut y avoir, je veux dire, c'est toi qui as fais ce choix là, t'as personne sur qui reporter ce choix là, et puis tu te fais du bien.

Pour obtenir les autres interviews et secrets de leaders, entrez votre email

Série InsideOUT

Ces interviews vidéos sont rendues possibles grâce à vous, si vous souhaitez contribuer : cliquez ici.

Laissez un commentaire Facebook

Déja 5 Commentaires, Laisser un commentaire (Blog en DoFollow)

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article

Déja 5 Commentaires

  1. Je me lance moi aussi à 59 ans dans un nouveau défi, et face à la peur de l’inconnu ces propos me donne beaucoup d’inspiration …
    Bravo pour ce blog sur les attitudes gagnantes

  2. Le titre et le contenu sont contradictoires, voire paradoxaux ! comme en étant privé de tout peut on vivre dans l’abondance ? bref à voir !
    adam Articles récents..Poudre pour maigrir : La poudre de lait ou lactosérumMy Profile

  3. Ce qui est bien, c’est que tout le suspens est itnact, on ne se doute absolument pas du t-shirt gagnant,le gallodrome sait entretenir le myste8re. C’est grand.

Trackbacks/Pingbacks

  1. interview de Lilou Macé - vivez dans l'abondance - [...] interview de Lilou Macé - vivez dans l'abondanceattitudesgagnantes.com/interview-lilou-mace-vivre-dans-labon... par attitudesgagnantes il y a quelques secondes [...]

Laisser un commentaire (Blog en DoFollow)

More in Inside Out, Loi d'attraction, succès (36 of 45 articles)